Lettre d'informations SDN38 - novembre 2015

SDN38 s'associe au deuil national en l'honneur des victimes des attentats du 13 novembre et en solidarité avec leurs proches. Cherchons les causes et les coupables des ces crimes et non des boucs-émissaires et des refuges trompeurs.

Informations groupe

L'Express a consacré dans son numéro 3352 un dossier spécial "Grenoble, risques majeurs" contenant plus de deux pages consacrées au nucléaire, alimentées entre autres grâce aux interviews de Claude et Sonia.

L'atelier-formation sur les transports radioactifs du 15 octobre a rassemblé cinq participants. Compte-rendu des échanges sur demande.

SDN38 a été représenté lors des réunions régionales de Stop Bugey, Lyon, et lors de la réunion nationale de Saintes. Il a été question entre autres de l'évolution des actions rond-points, des fournisseurs alternatifs à EDF, de l'avenir du réseau Sortir du Nucléaire, des différences et points communs entre les mouvances antinucléaires. Voir la déclaration finale des Rencontres de Saintes.

SDN38 est à l'origine de la création d'un collectif d'une vingtaine d'organisations grenobloises ayant pour objectif d'opposer à la COP21 un fort mouvement citoyen autour des 28/29 novembre (début de la conférence) et des 11/12 décembre (fin de la conférence). Nous voulons faire entendre que le nucléaire ne sauvera pas le climat !

Claude, Maryvonne (http://independentwho.org/fr/), Géraud (http://lutopiquant.fr/), Philippe et Jean-François continuent de s'activer pour préparer un grand événement artistique, scientifique et citoyen sur la contamination radioactive en mars-avril 2016 (5 ans et 30 ans de Fukushima et Tchernobyl) en réponse à l'appel du 26 avril. Ils ont d'ores et déjà obtenu le soutien logistique de la ville de Grenoble et la collaboration du cinéma Le Club, ainsi que la participation de nombreuses personnes (artistes et scientifiques engagés, assistants techniques). Nous avons besoin de votre aide et de vos compétences (en matériel video notamment) : faites-vous connaitre sans tarder !

Agenda

Lundi 23 novembre, 14h : Tribunal de Grenoble, place Firmin Gautier : venez assister à l'audience en appel concernant la violation d'une mise en demeure de l'ASN à propos de la gestion des situations d'urgence sur le site de Superphénix (en démantèlement). En première instance, EDF, pourtant reconnue coupable, a été dispensée de peine.

Samedi 28 novembre, 11h - 16h : participez à l'occupation du rond-point Jean Monnet devant Alpexpo, organisée par SDN38 sur le thème "Le nucléaire ne sauvera pas le climat". Plus d'infos et inscription : https://framadate.org/zOfeqLx5cgPgv...

Dimanche 29 novembre, 14h30, Jardin de ville de Grenoble : marchez pour le climat ! Coorganisé par SDN38. Diffusez le tract ou ce lien : https://secure.avaaz.org/fr/event/g...

Mercredi 2 décembre, 20h, Maison des Associations : réunion mensuelle de SDN38.

Vendredi 11 & samedi 12 décembre, à Paris : rejoignez les actions et rassemblements en contrepoint au sommet des chefs d'Etat sur le climat (COP21).

Informations locales

Bugey 5 à l'arrêt. L'enceinte de confinement du réacteur Bugey 5 présentait un taux de fuite élevé lors de la dernière visite décennale en 2011 et il y a eu une forte augmentation des fuites depuis. Le réacteur vient d'être examiné de manière plus approfondie. Conclusion : le taux de fuite est légèrement supérieur au taux limite réglementaire. La fuite se produit au niveau du soubassement de l'enceinte, dans une zone difficilement accessible. Elle n'est pas localisée précisément. En l'état Bugey 5 ne peut pas redémarrer. L'ASN pourrait demander l'arrêt définitif de ce réacteur, mais EDF prétend qu'en cas d'accident la présence d'eau dans l'enceinte la rendrait plus étanche. En attendant les conclusions de l'ASN, Bugey 5 restera à l'arrêt et EDF aura un réacteur de moins pour produire.

Dans la lettre d'info précédente je me suis risquée à estimer à un dixième de mSv la dose annuelle attribuable aux rejets atmosphériques de tritium du réacteur de l'Institut Laue Langevin. Pour ce faire je me suis servie de chiffres du Livre Blanc du Tritium (ASN), entre autres de chiffres cités par l'IRSN et basés sur les estimations de l'ILL lui-même. Cependant en voulant affiner ces données, je me suis rendue compte que les chiffres de l'IRSN étaient erronés. Mon estimation est le double de ce que j'aurais dû trouver en me basant sur la moyenne des chiffres de rejets annuels effectivement publiés par l'ILL. Cependant, sur le site de l'ILL on trouve des estimations de risque 200 fois plus basses - en 2014, année où les chiffres sont pourtant plus élevés que jamais. Faut-il faire confiance aux estimations de l'ILL ? L'exposition par voie transcutanée n'est pas prise en compte alors qu'elle est équivalente à l'inhalation pour le tritium... Et ce n'est qu'à partir de 2013 que les calculs prennent en compte l'exposition interne pour les rejets gazeux : est-ce un résultat de nos critiques ? Quoi qu'il en soit, la méthode utilisée n'est pas détaillée et des investigations supplémentaires semblent utiles.

Informations générales

Soutenez le combat de la CRIIRAD pour la transparence sur les normes de radioactivité dans les aliments ! http://www.criirad.org/aliments-nma...

Le réseau Sortir du Nucléaire et trois associations ont déposé, le 2 octobre 2015, un recours devant le Tribunal administratif de Paris pour demander l’invalidation des conclusions du débat public sur Cigéo (le Centre d'enfouissement des déchets radioactifs les plus dangereux). Pendant ce temps le député Le Déaut a déposé un projet de loi pour entériner la création de Cigéo... La lutte contre l'enfouissement se poursuit !

Et si vous louiez votre toit à un producteur d'électricité photovoltaïque ? http://energie-partagee.org/wp-cont...

PS : vous trouvez que cette lettre d'info manque d'illustrations et vous avez les compétences informatiques pour la mettre en page ? Faites-vous connaitre ! Votre aide est la bienvenue !

Haut de page