Lettre d'information - mars 2016

Informations groupe

En prévision du premier Congrès organisé par le Réseau Sortir du Nucléaire, un groupe de travail s'est penché sur des propositions de réforme. Le collectif a débattu des propositions du groupe de travail, et une feuille de route a pu être confiée aux trois militant-e-s qui ont assisté au Congrès du 12 au 14 février. Philippe Lambersens, secrétaire de SDN38, a été élu administrateur suppléant au Réseau. L'équipe d'administrateurs, en partie renouvelée, doit rester unie pour dynamiser la lutte antinucléaire, en se basant sur une ligne stratégique claire et en s'appuyant davantage sur les groupes locaux.

Le groupe de travail chargé de préparer un grand événement à Grenoble sur le thème de la contamination radioactive et de ses conséquences sanitaires, marquant les 5 ans de Fukushima et les 30 ans de Tchernobyl, a redoublé d'efforts. Nous sommes maintenant dans la dernière ligne droite avant les actions programmées pour mars-avril (voir agenda ci-dessous). Pour toucher un large public, et pour que tout se déroule au mieux, nous comptons sur votre soutien actif !

Agenda local

Tribunal administratif de Valence, 10 mars, 15h : rassemblement pour soutenir un militant de Stop Nucléaire 26/07, victime de la répression dans le cadre de l'état d'urgence.

Fukushima, les vies sinistrées : conférence-débat le 11 mars, à 20h, à la MNEI. En prologue à l'événement Tchernobyl, Fukushima..., cinq ans après le début de la catastrophe de Fukushima, Kurumi Sugita, chercheuse retraitée du CNRS, animera une projection sur les populations sinistrées. A la Maison de la Nature et de l'Environnement, place Bir Hakeim à Grenoble. Entrée libre.

Samedi 12 mars, 10h, Maison des Associations de Grenoble : Le Pr. Sysnetoua, chercheur théâtral en physique populaire, présentera une conférence humoristique, intitulée « Énergitude et Citoyennification » dans le cadre des Dialogues en Humanités.

Evénement Tchernobyl, Fukushima... du 23 mars au 3 avril : rassemblement, exposition, ciné-débats, conférences, théâtre. Voir le programme détaillé ici

       Communication et information : des flyers et des affiches (une pour l'événement, une pour l'exposition artistique, une pour les représentations théâtrales) sont disponibles chez Eva (06 95 51 90 27), chez Claude (06 38 78 52 90) et à la MNEI pour distribution, collage, affichage dans les médiathèques, bibliothèques, commerces, lieux d'affichage publics, associatifs, musées, maison du tourisme, amis, etc.... Merci de signaler les secteurs et les emplacements dont vous vous chargez. Nous sommes notamment à la recherche de relais sur Echirolles. L'événement s'inscrivant dans la durée, merci de vérifier que ces lieux et emplacements soient toujours alimentés en flyers et/ou affiches.
      Appel à soutien financier et à présence : des doodles et un appel à soutien ont été transmis aux adhérents et sympathisants. Merci de faire connaitre vos disponibilités pour aider lors de l'exposition (montage les 21 et 22/3, présence pendant l'expo de 13H à 19H sauf les lundi et mardi, démontage le 3 et le 4/4) et lors des représentations théâtrales au Petit Théâtre du CREARC les 1/4, 2/4, et 3/4 pour la billetterie, le placement, et la préparation de repas pour les comédiens). Et merci d'avance pour vos propositions de dons ou avances ! Si vous voulez participer et/ou souhaitez des renseignements contactez Eva ou Claude.

Vendredi 8 avril : prochaine réunion mensuelle de SDN38.

Informations locales

Alors que le réacteur fuyard de Bugey 5 (voir lettre d'infos de novembre) pourrait redémarrer en ce mois de mars pour fonctionner dix ans de plus, l'Etat et la ville de Genève ont déposé une plainte pénale contre X concernant la centrale nucléaire du Bugey, notamment pour mise en danger délibérée de la vie d’autrui et pollution des eaux. Les centrales suisses sont-elles plus sûres que les françaises ou est-il plus facile de voir la poutre dans l'œil du voisin que dans le sien ? La Suisse n'est pas à une contradiction près, puisqu'elle vient de décider que ses centrales bénéficieraient d'une durée de vie illimitée ! Au moins en Suisse, ce n'est pas la pensée unique au pouvoir... Quant à l'Allemagne et au Luxembourg, ce sont les centrales de Fessenheim et de Cattenom qui les inquiètent le plus...

Sécurité du chantier de démantèlement de Superphénix : EDF avait été reconnue coupable en janvier de la violation d’une mise en demeure de l’ASN et condamnée à 20 000 euros d’amende. L’arrêt de la Cour d’appel de Grenoble peut être consulté ici.

Informations générales

L'industrie nucléaire française va très mal. Plutôt que de le nier et de prolonger son agonie en faisant courir des risques graves aux travailleurs et à la population, il serait sage d'en finir le plus proprement et le plus vite possible... En effet, après les déboires d'Areva, révélés sur France Inter et sur France 3, après la sortie d'EDF du CAC 40, la situation ne s'améliore guère pour EDF qui est au bord de la faillite...

En attendant le grand rassemblement prévu les 1er et 2 octobre contre l'EPR, signez la pétition lancée par le collectif antinucléaire Ouest pour dire non au rafistolage des réacteurs et à l'EPR.

Documentaire « Bon baisers de Mururoa » de Larbi Benchiha consacré à l’impact des essais nucléaires en Polynésie. A voir le 10 mars à 8h45 sur France 3.

Tcherno23 : Conférence événementielle le 23 avril 2016, de 9 h à minuit, à Paris. Une grande journée d'information avec de nombreux intervenants pour rappeler tous les dangers et dégâts du nucléaire, et affirmer qu'il est plus qu'urgent d'en sortir. La conférence sera relayée sur internet.

Haut de page