Lettre d'information - octobre 2016

Informations groupe

Début septembre, SDN38 était présent au Festival de l'Avenir au Naturel de l'Albenc. Malgré la chaleur et une disposition des lieux moins favorable que d'habitude, nous avons pu distribuer nos tracts sur la faillite du nucléaire et recueillir de nombreuses signatures pour la pétition "Nucléaire arrêtons les frais".

Le 24 septembre, Philippe Lambersens (SDN) a exposé à la tribune de "Faites de l'écologie" la faillite du modèle économique du nucléaire. Michèle Bonneton (EELV) a commenté la loi de transition énergétique. Roland Desbordes (CRIIRAD) a exposé les problèmes liés au démantèlement des installations nucléaires. Cédric Thuderoz a donné le point de vue de la CGT sur la situation d'EDF et la production d'électricité nucléaire.

Le 1er octobre, SDN38 a participé à la manifestation contre l'EPR de Flamanville. Merci à Jean-René qui a organisé le transport en minibus, grâce auquel 9 personnes ont fait le voyage depuis Grenoble. 5000 manifestants ont bravé les averses orageuses, vite séchées au soleil. Quel contraste aussi entre d'une part l'usine de la Hague et le chantier de l'EPR, et d'autre part les paysages magnifiques du Cotentin ! Quel contraste entre la chaleur humaine de cette grande fête antinucléaire (bravo à la CANO pour l'organisation) et les sordides projets des industriels du nucléaire... Vous n'avez pas pu aller à la manif, mais vous pouvez encore signer la pétition !

Agenda local

Vendredi 7 octobre, 20h, Maison des Associations de Grenoble : réunion mensuelle de Sortir du Nucléaire Isère.

Jeudi 13 octobre à 20h15. Projection débat au cinéma Le Club : Film LA SUPPLICATION, en présence de Pol CRUCHTEN, metteur en scène. Ce film a reçu le Grand prix du Festival International du Film d’Environnement de Paris 2016, le prix du meilleur documentaire au Minneapolis St. Paul International Film Festival 2016, le grand prix et le prix de la critique au Festival Internacional de Cinema é Video Ambiental / Goias 2016.

       Séance en partenariat avec Les Amis du Monde Diplomatique.

Dans le cadre du Festival Science en Bobines (organisation : Les Amis du Monde Diplomatique) :

*    Mercredi 5 octobre, 20h15 à la Maison des Associations de Grenoble, projection-débat : "Qu'est-ce qu'on attend ?", documentaire de Marie-Monique Robin. Il est question d'une commune française (alsacienne) en transition vers l'après-pétrole et qui entend bien se passer de nucléaire (on y parlera peut-être de Fessenheim quand même).
 *   Lundi 17 Octobre à 20h15, projections-débats à la Maison des Associations de Grenoble. Documentaires : Vassily Nesterenko et Belrad 2015. Présentation & débats avec Yves LENOIR, président de l’association Enfants de Tchernobyl Belarus, ingénieur et auteur du livre La comédie atomique. L'histoire occultée des dangers du nucléaire. Les films présentent le travail de l'institut Belrad (créé par V. Nesterenko) auprès des enfants vivant dans les territoires contaminés par l'accident de Tchernobyl, ainsi que les conditions de la collaboration avec les autorités locales. Trente ans après la catastrophe, les problèmes restent entiers.

Lundi 7 novembre, 14h, cour d'appel de Grenoble : audience en appel concernant des négligences dans la manutention des matières fissiles au sein de l'usine de fabrication de combustibles Areva FBFC de Romans-sur-Isère.

Informations locales

Rien ne va plus à la centrale nucléaire du Bugey !

  Tandis que le réacteur 5 est toujours arrêté suite à une importante fuite de l'enceinte de confinement (voir lettre d'infos précédentes), les réacteurs 2, 3 et 4 comportent des pièces présentant une ou plusieurs anomalies de fabrication (découvertes suite à l'enquête sur les falsifications à l'usine Areva du Creusot). Ce sont au moins 13 anomalies de fabrication qui touchent les générateurs de vapeur ou les cuves, pièces essentielles pour la sûreté. Alors que le réacteur 2 de Fessenheim est actuellement à l'arrêt en raison de la non-conformité d'une pièce, SDN Bugey demande la mise à l'arrêt de tous les réacteurs du Bugey.
  La Commission Locale d'Information du Bugey tiendra sa première réunion publique le mardi 11 octobre à 18h30 au Centre International de rencontres de Saint-Vulbas. Pas sûr que cela permette d'en savoir plus sur ces problèmes ou d'exprimer son inquiétude, l'ordre du jour annoncé portant sur la distribution des pastilles d'iodes et le PPI !
  Le 27 septembre, EDF devra répondre devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse à une plainte du Réseau Sortir du Nucléaire concernant plusieurs négligences survenues en 2013, qui ont provoqué d’importants dysfonctionnements pouvant impacter la sûreté sur le réacteur n°5 du Bugey. 
  Notons que selon la loi (article 127 de la loi de transition énergétique) si le réacteur 5 n'a pas redémarré en août 2017, soit deux ans après sa mise à l'arrêt, il devra être mis à l'arrêt définitivement (ou obtenir du ministère une prolongation spéciale, après avis de l'ASN).

Informations générales

Depuis les années soixante, l'industrie nucléaire rejette des déchets dans la Manche, l'Atlantique, la Mer d'Irlande... Le documentaire "Océans poubelles" évoque ce scandale méconnu. A voir ou revoir ici.

"L’univers nucléaire français est chaotique" (c'est G. Magnin, ex-administrateur d'EDF qui l'a dit dans sa lettre de démission).

Alors que l'EPR anglais d'Hinkley Point est censé bénéficier d'un tarif d'achat garanti à 116 euro/MWH, au Danemark un projet éolien offshore (en mer) se fera au tarif de 64 euro/MWh (presque deux fois moins)... En France on a déjà commencé à construire (bien mal !) un EPR... Mais on n'a pas commencé à installer une seule éolienne en mer (contrairement à la Grande-Bretagne) ! Non seulement l'Etat et les industriels français ne sont pas pressés, mais les chasseurs et les gros navires de pêche s'opposent aux projets...

Haut de page